Island-Canines&Vegetales

un peu de douceur dans ce monde brut

Huiles essentielles : le guide

L’huile essentielle d’épicéa

20 décembre, 2011 par huiles essentielles

Nom latin : Picea abies

Origine : Europe centrale, France (Alpes, Jura, Vosges), Asie, Amérique du Nord et Canada, Alaska. On le trouve principalement dans les massifs montagneux.

Histoire, mythologie et tradition : Les Grecques avaient attribué l’épicéa à la déesse de la lune, Artémis, et le dédiait aux accouchements des femmes. On le surnommait « l’arbre de naissance ». Aujourd’hui, l’épicéa est largement utilisé pour décorer les maisons à noël. Le traditionnel sapin de noël est très exploité à cet effet. Sa force et sa  longévité en font un bois également largement utilisé pour la fabrication de meubles.

Description botanique : L’épicéa, également appelé « sapin rouge »,  « épinette de Norvège »,  « sapin du Nord », et même « pin pleureur » ou encore  « gentil sapin », est souvent confondu avec le sapin blanc (Abies alba)qui lui n’a pas de propriétés thérapeutiques. L’épicéa est  un arbre long et relativement fin qui peut atteindre jusqu’à 60 mètres de haut, selon les régions dans lesquelles il pouce. Il peut vivre, dit-on jusqu’à 300 ans, mais en 2008 il fût découvert en Suède des épicéas datant de plus de 7000 ans !

Propriétés et bienfaits de l’huile essentielle d’épicéa :
L’huile essentielle d’épicéa a de puissantes vertus pour soigner la sphère ORL (toux, bronchite, sinusite, glaires et mucus). Stimulant du système nerveux, elle est aussi idéale pour apaiser les états nerveux, stressés et dépressifs. Rééquilibrant du système hormonal, l’huile essentielle d’épicéa soulagera tout aussi bien les troubles de la ménopause.
Puissant antalgique, elle apaisera aussi les douleurs musculaires. Grâce à ses vertus antibactériennes et antiparasitaires, on lui confère également des pouvoirs incomparables pour traiter les troubles cutanés (acné, eczéma, mycose cutanée).

Synergie de l’huile essentielle d’épicéa :
En association avec l’huile essentielle de pin sylvestre, de romarin et de genévrier elle agira efficacement contre les douleurs musculaires.

Comment utiliser l’huile essentielle d’épicéa ?

L’huile essentielle d’épicéa s’utilise en diffusion dans l’atmosphère comme antiseptique aérien. Par ce mode d’administration, elle agira également pour apaiser et stimuler le système nerveux.

On peut également l’utiliser en mélange dans une huile végétale pour les massages.  Cette huile essentielle fera merveilles en massage relaxant contre le stress, la fatigue et la nervosité, ou massage apaisant contre les douleurs musculaires et les troubles hormonaux, en massage du thorax pour calmer la toux et faciliter la respiration.

Précautions d’emploi de l’huile essentielle d’épicéa :
L’huile essentielle d’épicéa est interdite aux femmes enceintes ou allaitantes, et également aux enfants de moins de 7ans. Ne pas l’utiliser pure, car elle pourrait provoquer de graves irritations. Consultez également les précautions d’emploi des huiles essentielles avant toute utilisation.

Continuez votre lecture, consultez les vertus des huiles essentielles de A à Z, ou Les huiles essentielles par maux.

Pour acheter de l’huile essentielle d’épicéa de bonne qualité, rendez vous sur ma page Acheter des huiles essentielles.

Lire la suite

Posté dans Huiles essentielles et rhumes avec Aucun commentaire »

Des solutions naturelles pour chasser la mauvaise haleine

2 décembre, 2011 par huiles essentielles

La mauvaise haleine est due, en partie aux problèmes dentaires, mais elle peut également être provoquée par certaines affections gastriques, ou par l’alimentation.

Quelques solutions naturelles pour chasser la mauvaise haleine :

L’hydrolat de menthe poivrée ou de menthe verte, dilué par moitié à l’hydrolat de romarin et utilisé en gargarisme ou en bain de bouche fera disparaitre la mauvaise haleine. On peut également utiliser les hydrolats purs.

Dosage : Ajouter une cuillerée à soupe de chacun des hydrolats dans une tasse, compléter avec de l’eau.

L’infusion de menthe et de romarin  aura un effet similaire. Faire infuser une poignée de feuilles de menthe et une branche de romarin dans ½ litre d’eau chaude, laisser infuser 10 minutes et filtrer.

Faire des gargarismes pendant 10 minutes plusieurs fois par jour après le brossage des dents. Opération à renouveler plusieurs jours si nécessaire, jusqu’à disparition des symptômes.

Pour soulager les douleurs et névralgies dentaires, utiliser également cette recette contre les aphtes en massage doux sur les gencives. La tisane de laurier noble et de thym  peut également être utilisée en gargarisme ou en bain de bouche :

Faire bouillir une poignée de feuilles de laurier et une branche de thym dans ¼ de litre d’eau frémissante pendant une dizaine de minutes. Conserver la tisane au frais si vous souhaitez la réutiliser le lendemain, mais il est préférable de faire des petites quantités et de l’utiliser fraichement infusée.

Continuez votre lecture, consultez également ces articles sur les douleurs dentaires, et les hydrolats aromatiques.

Si vous souhaitez acheter des hydrolats de bonne qualité, consultez ma page Acheter des huiles essentielles !

Lire la suite

Posté dans Huiles essentielles et affections buccales avec Aucun commentaire »

L’huile essentielle de millepertuis

30 novembre, 2011 par huiles essentielles

Article original écrit par Marie-Laure Babelon pour le sitewww.aromatherapie-huiles-essentielles.com

Famille: Clusiacées (Hypericacées)

Origine: Moyen orient, Afrique du nord et Europe, mais on en trouve à peu près partout dans le monde aujourd’hui.

Nom Biologique : Hypericum perforatum

Descriptif botanique : Il existe de nombreuses espèces de millepertuis, environ 400 réparties un peu partout dans le monde. Seule la variété « Hypericum perforatum », appelée également « millepertuis officinal », « millepertuis commun » ou « millepertuis perforé » s’utilise en médecine, que ce soit en médecine traditionnelle, en aromathérapie ou en phytothérapie. C’est également de cette espèce qu’est extraite l’huile essentielle, les autres espèces de millepertuis n’ont aucunes vertus médicinales. Le millepertuis est une plante vivace que l’on trouve à l’état sauvage dans les champs en friche, même le long des voies de chemin de fer. Le millepertuis fleurit au mois de juin, habituellement pour la Saint-Jean. C’est au tout début de la floraison que sont récoltées les fleurs de millepertuis.

Historique : Utilisée depuis près de 3000 ans pour soigner les plaies et les blessures, les brûlures et morsures de reptiles, le millepertuis avait à l’époque été surnommé « chasse-diable », car on lui conférait le pouvoir de chasser les sorcières, les fantômes, et même le diable en personne ! Cette réputation est en fait expliquée par le fait que nos ancêtres considéraient les maladies mentales comme  des « possessions » de mauvais esprits.

L’huile essentielle de Millepertuis

L’huile essentielle de millepertuis est très puissante et il convient de l’utiliser uniquement sur avis médical. Reconnue fortement active pour soulager les troubles nerveux et dépressifs, elle est bien évidemment tranquillisante, sédative et a un pouvoir calmant très fort. Antalgique puissant, l’huile essentielle de millepertuis soulage également toutes sortes de douleurs dues aux inflammations, comme les douleurs articulaires, musculaires et rhumatismales.  Toujours sur avis médical, l’huile essentielle de millepertuis est également très efficace pour soulager les troubles digestifs, certaines affections féminines comme la cistite, certaines affections gynécologiques, les troubles de la prostate. D’un point de vue dermatologique, l’huile essentielle de millepertuis soigne les irritations de la peau : couperose, coups de soleil, coupure du rasoir, démangeaisons diverses, et autres affections allergiques.

Précautions d’emploi de l’huile essentielle de millepertuis

L’huile essentielle de millepertuis ne peut s’utiliser sans le savoir faire d’un spécialiste de la santé. En effet, elle peut avoir des effets néfastes et dangereux sur la santé, notamment en cas de prise d’un traitement médicamenteux quel qu’il soit, en cas de prise d’anti-dépresseurs, et peut interférer sur les actions des contraceptifs. Enfin, l’huile essentielle de millepertuis est photosensibilisante et peut provoquer des brûlures au contact du soleil. Le site aromatherapie-huiles-essentielles.com décline toute responsabilité en cas d’accident survenu à quiconque aurait pratiqué l’automédication basée sur les informations issue de ce site.

Continuez votre lecture, consultez les vertus des huile essentielles, classées de A à Z.

Pour acheter de l’huile essentielle de millepertuis de bonne qualité, rendez vous sur ma page Acheter des huiles essentielles.

 

Lire la suite

Posté dans Huiles essentielles A à Z avec Aucun commentaire »

L’hydrolat (ou eau florale) de calendula

24 novembre, 2011 par huiles essentielles

Article original écrit par Marie-Laure Babelon pour le sitewww.aromatherapie-huiles-essentielles.com

Déjà au Moyen-Age, nos ancêtres utilisaient le calendula (ou souci des jardins) pour soigner les brûlures, favoriser la cicatrisation et la désinfection des plaies et des blessures, et même pour soigner les morsures de serpents ! On lui conférait également des vertus antispasmodiques qu’ils utilisaient pour apaiser certaines maladies nerveuses.

Aujourd’hui encore, le calendula est utilisé pour apaiser les affections cutanées, les démangeaisons et les irritations. Il calme, décongestionne et adoucit les peaux les plus sensibles, même celle des enfants et des bébés. Il régule et répare également les peaux grasses et acnéiques, l’eczéma, le psoriasis, et l’impétigo. Il est également idéal pour soigner les crevasses et les engelures, les coups de soleil et les piqures d’insectes. Antiinfectieux puissant, il soigne aussi les verrues. Enfin, il soulage également les problèmes ophtalmiques.

Utilisation de l’hydrolat de calendula

On utilisera l’eau florale de calendula comme lotion sur un coton après le démaquillage ou le nettoyage de la peau.

Continuez votre lecture, consultez le chapitre Les hydrolats aromatiques, ou cet article sur le macérât de calendula, ou comment utiliser le calendula en phytothérapie.

Pour acheter de l’hydrolat de calendula de bonne qualité, rendez vous sur ma page Acheter des huiles essentielles.

Mise en garde : Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d’exécution ni une référence médicale, et ne peut remplacer l’expérience et le savoir-faire d’un professionnel. En cas de pathologie lourde ou chronique, traitement parallèle, allergies, enfant en bas âge, personnes âgées ou grossesse, veuillez consulter un spécialiste avant toute utilisation d’une huile essentielle, quelle qu’elle soit. Le site aromatherapie-huiles-essentielles.com décline toute responsabilité en cas d’accident survenu à quiconque aurait pratiqué l’automédication basée sur les informations issue de ce site.

Lire la suite

Posté dans Recettes cosmétique : Eaux florales avec Aucun commentaire »

Le macérat de calendula

23 novembre, 2011 par huiles essentielles

Article original écrit par Marie-Laure Babelon pour le sitewww.aromatherapie-huiles-essentielles.com

Le macérât de calendula, également appelé « souci des jardins » est une huile préparée dans laquelle les pétales de fleurs du calendula ont macéré dans une huile végétale. L’huile ainsi macérée pendant plusieurs semaines est ainsi gorgée des principes actifs et lui transmet tous les bienfaits de la plante. Il est possible de réaliser son propre macérât en suivant cette recette.

Le macérât de calendula est très souvent confondu avec  « l’huile essentielle de calendula », mais il est important de savoir que cette dite « huile essentielle » n’existe pas. Il est par contre possible de mélanger ce macérât avec des huiles essentielles, ou d’autres huiles végétales  selon l’usage que l’on souhaite en faire.

Le macérât de calendula s’utilise uniquement en usage externe pour soigner les affections cutanées, les brûlures légères et les coups de soleil, ou pour le soin des peaux sensibles.

Pur, on lui préférera une utilisation localisée sur des zones affectées restreintes. En synergie avec d’autres huiles végétales, il peut s’utiliser en huile de massage. Il est alors recommandé de le diluer avec d’autres huiles végétales à hauteur minimum de 10% du volume total.

Pour soulager les coups de soleil et les brûlures légères :

2 cuillerées à soupe d’huile végétale de jojoba
2 cuillerées à soupe de macérât de calendula
2 cuillerées à soupe de gel d’aloé véra
2 gouttes d’huile essentielle d’immortelle
2 gouttes d’huile essentielle de lavande fine

Pour traiter l’acné et l’eczéma :

2 cuillerées à soupe de macérât de calendula
2 cuillerées à soupe d’huile végétale de calophyllum
2 cuillerées à soupe de gel d’aloé véra
2 gouttes d’huile essentielle d’immortelle
2 gouttes d’huile essentielle de romarin

Pour traiter le psoriasis, les crevasses :

2 cuillerées à soupe de macérât de calendula
2 cuillerées à soupe d’huile végétale de calophyllum
2 cuillerées à soupe de gel d’aloé véra
2 gouttes d’huile essentielle d’immortelle
2 gouttes d’huile essentielle de myrte

Recette de baume fruité douceur pour les peaux sèches et sensibles :

4 cuillerées à soupe de macérât de calendula
2 cuillerées à café de beurre de karité
2 cuillerées à café de beurre de mangue
1 cuillerée à café de cire d’abeille
6 gouttes d’huile essentielle d’immortelle
Optionnel : 1 pincée d’extrait de fruit (framboise, cassis, myrtille, fraise)

Recette :

Faire chauffer les huiles végétales et les beurres au bain marie avec la cire d’abeille. Lorsque les granulés de la cire sont fluides, retirer du feu et laisser refroidir quelques minutes. Ajouter alors les huiles essentielles et l’extrait de fruit, puis verser la préparation dans un pot en verre. Lorsque le mélange refroidit, il devient compact et prend la consistance d’un baume. La poudre de fruit est optionnelle, elle donnera une jolie couleur rose à votre crème !

Précautions d’emploi de l’huile macérée de calendula

Attention car cette huile macérée peut marquer les vêtements car elle est très colorée. Le macérât de calendula s’utilise uniquement en usage externe, ne pas ingérer.

Continuez votre lecture, consultez le chapitre Les huiles végétales et leurs vertus, ou le chapitre Les macérâts huileux.

Pour acheter du macérât huileux de calendula de bonne qualité, rendez vous sur ma page Acheter des huiles essentielles.

Mise en garde : Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d’exécution ni une référence médicale, et ne peut remplacer l’expérience et le savoir-faire d’un professionnel. En cas de pathologie lourde ou chronique, traitement parallèle, allergies, enfant en bas âge, personnes âgées ou grossesse, veuillez consulter un spécialiste avant toute utilisation d’une huile essentielle, quelle qu’elle soit. Le site aromatherapie-huiles-essentielles.com décline toute responsabilité en cas d’accident survenu à quiconque aurait pratiqué l’automédication basée sur les informations issue de ce site.

Lire la suite

Posté dans Recettes cosmétique : Huiles végétales, Recettes cosmétique : Macérâts huileux avec Aucun commentaire »

L’eau florale de mélisse

17 novembre, 2011 par huiles essentielles

Article original écrit par Marie-Laure Babelon pour le site www.aromatherapie-huiles-essentielles.com

Nom botanique : Melissa officinalis

L’eau florale (ou hydrolat) de mélisse est anti-inflammatoire et adoucissante, elle est idéale pour apaiser et adoucir les peaux sensibles et irritées, mais également les peaux ternes et fatiguées. Elle agit également sur les réactions allergiques cutanées et les piqures d’insectes. Par ses vertus décongestionnantes, elle apaise également les jambes lourdes.

En interne, elle agit sur la flore intestinale, favorise une meilleure digestion et soulage les troubles gastriques comme les nausées, les vomissements et les crampes d’estomac. Elle  et est également antiparasitaire et permet d’éliminer les parasites intestinaux.

Sur le plan émotionnel, l’eau florale de mélisse favorise la détente et le sommeil, elle apaise les personnes nerveuses, stimule l’intellect et la mémoire.

En soin de la peau : Appliquer en lotion après le démaquillage matin et soir.

Utilisée pure ou en synergie avec l’hydrolat d’immortelle ou de ciste, elle soulagera efficacement les petites coupures occasionnées par le rasage. En mélange par moitié avec l’hydrolat de lavande,  l’eau florale de mélisse apaisera les irritations occasionnées par une épilation.

Pour soulager les jambes lourdes : Pour une action encore plus efficace, on peut mélanger par moitié l’hydrolat de mélisse à l’hydrolat de cyprès. Appliquer sur les jambes à l’aide de compresses humidifiées et additionnées de deux ou trois cuillerées à soupe du mélange mélisse/cyprès.

Pour soulager les troubles gastriques : Mélanger une cuillerée à café d’hydrolat de mélisse dans un verre d’eau, et boire la solution après les repas ou occasionnellement en cas de nausées ou de douleurs d’estomac.

Conservation : Conservez vos hydrolats au réfrigérateur.

Continuez votre lecture, consultez le chapitre Les hydrolats et eaux florales, ou les vertus de l’huile essentielle de mélisse.

Pour acheter des eaux florales de bonne qualité, rendez vous sur ma page Acheter des huiles essentielles.

Lire la suite

Posté dans Recettes cosmétique : Eaux florales avec Aucun commentaire »

L’huile essentielle d’achillée millefeuille

8 novembre, 2011 par huiles essentielles

Article original écrit par Marie-Laure Babelon pour le sitewww.aromatherapie-huiles-essentielles.com

Famille: Astéracées

Origine: Europe, Asie, Amérique du Nord, Canada

Nom Biologique : Achillea millefolium

Descriptif botanique : L’achillée millefeuille pousse à l’état sauvage dans les régions tempérées et souvent montagneuses d’Europe, du Canada et d’Asie. On la trouve généralement dans les champs en friche et dans les prairies, et également en bordures des chemins rocailleux. Elle se présente sous forme longues tiges pouvant atteindre 80cm, fournies de longues feuilles longilignes et effilées qui, en les froissant, dégagent un parfum camphré très agréable. Le millefeuille donne des fleurs en bouquets formant comme des ombrelles dans les tons pastel variant du blanc au rose / violine.

L’huile essentielle d’achillée millefeuille

L’huile essentielle d’achillée millefeuille a de très nombreuses vertus pour la santé, le bien-être et la beauté. Pour la santé, elle agit contre les problèmes gastriques comme les ballonnements, les flatulences et la diarrhée, ou encore les crampes d’estomac. Son action hémostatique très puissante est également très intéressante. On la préconise pour bloquer les hémorragies et apaiser les douleurs menstruelles très abondantes.

Sur le plan dermatologique, l’huile essentielle d’achillée millefeuille a des vertus raffermissantes, astringentes et régénérantes exceptionnelles pour la peau. Elle est parfaitement indiquée pour soigner les crevasses et les gerçures, et prévenir l’apparition des rides. Elle soigne également les affections de la peau comme les petites coupures dont elle favorise la cicatrisation. Antiseptique et antiinflammatoire, elle agit efficacement sur les peaux à problèmes ou les peaux irritées comme la couperose ou l’eczéma. Elle est également très efficace pour soulager les entorses et les foulures, le lumbago, l’arthrite, et les rhumatismes. Diurétique, cette huile essentielle favorise l’élimination des toxines de l’organisme.

D’un point de vue neurologique, l’huile essentielle d’achillée millefeuille apaise les personnes stressées et surmenées, atteintes par la fatigue morale et l’épuisement.

Précautions d’emploi de l’huile essentielle

Cette huile essentielle est abortive et neurotoxique. Elle ne doit pas être administrée aux femmes enceintes et allaitantes et aux enfants de moins de 10 ans, ainsi qu’aux personnes épileptiques. Attention également aux allergies. Par voie interne, l’huile essentielle d’achillée millefeuille doit être employée uniquement sur avis médical.

Recettes à base d’huile essentielle d’achillée millefeuille

Huile hydratante pour les peaux matures et couperosées :

Huile végétale d’argan : 10ml
Huile végétale d’onagre : 10ml
Huile végétale de bourrache : 10ml
Huile essentielle d’achillée millefeuille : 5 gouttes
Huile essentielle de criste marine : 5 gouttes
Huile essentielle d’immortelle : 10 gouttes
Huile essentielle de carotte : 5 gouttes
Huile essentielle de lavande fine : 10 gouttes

Variante pour diminuer les taches de vieillesse :

Huile végétale de rose musquée : 10ml
Huile végétale d’onagre : 10ml
Huile végétale de bourrache : 10ml
Huile essentielle d’achillée millefeuille : 5 gouttes
Huile essentielle de criste marine : 5 gouttes
Huile essentielle de citron : 5 gouttes
Huile essentielle de céleri cultivé : 5 gouttes
Huile essentielle de lavande fine : 10 gouttes

Appliquer en massage doux le soir après le démaquillage, et après avoir correctement nettoyé votre peau.

Attention : Pour la recette contenant de l’huile essentielle de citron, éviter tout contact avec le soleil jusqu’à 12h après son application.

Pour soulager les entorses :

Gel d’aloé véra : 20ml
Huile essentielle d’achillée millefeuille : 5 gouttes
Huile essentielle d’immortelle  : 5 gouttes
Huile essentielle de marjolaine : 5 gouttes
Huile essentielle de lavande fine : 10 gouttes

Mélanger le gel d’aloé véra et les huiles essentielles dans une soucoupe, et massez les zones douloureuses avec ce gel plusieurs fois par jour jusqu’à diminution de l’hématome.  En cas d’entorse grave, consultez un médecin.

Si vous souhaitez acheter de l’huile essentielle d’achillée millefeuille de bonne qualité, consultez ma page Acheter des huiles essentielles.

Continuez votre lecture, consultez aussi le chapitre Les huiles essentielles de A à Z, les huiles végétales, les bienfaits de l’aloé véra, et l’utilisation de l’achillée millefeuille en phytothérapie.

Mise en garde : Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d’exécution ni une référence médicale, et ne peut remplacer l’expérience et le savoir-faire d’un professionnel. En cas de pathologie lourde ou chronique, traitement parallèle, allergies, enfant en bas âge, personnes âgées ou grossesse, veuillez consulter un spécialiste avant toute utilisation d’une huile essentielle, quelle qu’elle soit. Le site aromatherapie-huiles-essentielles.com décline toute responsabilité en cas d’accident survenu à quiconque aurait pratiqué l’automédication basée sur les informations issue de ce site.

Lire la suite

Posté dans Huiles essentielles A à Z avec Aucun commentaire »

L’hydrolat de menthe poivrée

1 novembre, 2011 par huiles essentielles

Article original écrit par Marie-Laure Babelon pour le site www.aromatherapie-huiles-essentielles.com

L’hydrolat de menthe poivrée est un excellent tonifiant général. En régulant la microcirculation sanguine, il donne de l’éclat aux peaux ternes et fatiguées et régule les peaux couperosées. Il est également intéressant pour soulager les jambes lourdes. Grâce à ses vertus antibactériennes, il régule les peaux grasses et acnéiques, mais aussi les démangeaisons et les coups de soleil. On l’utilisera aussi pour lutter contre les affections virales. Ses vertus rafraichissantes en font un excellent produit pour lutter contre la transpiration. Parallèlement, il agit efficacement pour soulager les troubles digestifs, les nausées et le mal des transports. Sur le plan mental, il apaise les personnes irritables et colériques, donne du tonus en cas de fatigue intense, et favorise la concentration.

Pour rafraichir l’haleine : L’hydrolat de menthe poivrée, dilué par moitié à l’hydrolat de romarin et utilisé en gargarisme ou en bain de bouche fera disparaitre la mauvaise haleine. Ajouter une cuillerée à café de chaque hydrolat dans bol verre d’eau. Faire des gargarismes pendant 10 minutes chaque soir avec cette lotion.

Pour soulager les maux de tête : L’hydrolat de menthe poivrée, mélangé par moitié à l’eau florale de lavande sera également très efficace. Vaporiser cette synergie sur une compresse stérile, et posez-la sur le front pendant une vingtaine de minutes.

Pour les peaux grasses et l’acné : En synergie par moitié avec l’hydrolat de romarin, l’hydrolat de menthe poivrée ou de menthe douce agira efficacement pour lutter contre l’acné et régulera les peaux grasses.

Pour lutter contre l’eczéma et le psoriasis, et pour redonner du tonus aux peaux ternes et dévitalisées, on lui préférera l’hydrolat d’immortelle par moitié avec l’hydrolat de menthe.

Pour favoriser la cicatrisation en cas de petites coupures, mélanger l’hydrolat de menthe poivrée à part égale avec l’hydrolat de lavande ou de ciste.

En cas de couperose, il sera préférable de le mélanger par moitié à de l’hydrolat de ciste.

Utiliser vos synergies matin et soir en la vaporisant directement sur la peau ou avec un coton.

En cas d’irritabilité, fatigue physique et intellectuelle : l’hydrolat de menthe verte ou de menthe poivrée peuvent être ajoutés dans un diffuseur vapeur. Ajouter 2 cuillerées à soupe d’hydrolat dans l’eau du diffuseur.

Affections ORL : Les inhalations à base d’hydrolat de menthe poivrée agiront aussi très efficacement pour soigner les affections ORL. Ajouter 2 cuillerées à soupe d’hydrolat dans l’eau chaude de votre inhalateur, et respirer profondément la vapeur qu’il s’en dégage pendant une dizaine de minutes deux à trois fois par jour.

Pour le cuir chevelu irrité :  L’hydrolat de menthe peut servir d’eau de rinçage après le shampooing.

Continuez votre lecture, consultez le chapitre « Les hydrolats et eaux florales », ou encore les vertus de l’huile essentielle de menthe poivrée.

Si vous souhaitez acheter des hydrolats aromatiques ou eaux florales de bonne qualité, rendez vous sur ma page Acheter des huiles essentielles.

Lire la suite

Posté dans Recettes cosmétique : Eaux florales avec Aucun commentaire »

L’huile essentielle de thé du labrador (Lédon du Groenland)

25 octobre, 2011 par huiles essentielles

Article original écrit par Marie-Laure Babelon pour le site www.aromatherapie-huiles-essentielles.com

Famille: Ericacées

Origine: Amérique du nord

Nom Biologique: Ledum Groenlandicum

Descriptif botanique: Le Lédon du Groenland, appelé également « thé du Labrador » est une plante persistante et très coriace que l’on trouve essentiellement dans les forêts montagneuses d’Amérique du Nord, tout particulièrement au Groenland, en Alaska, aux Etats-Unis et au Canada. Le Lédon du Groenland, de la famille du rhododendron, fournit au printemps des petites fleurs blanches odorantes qui se présentent en bouquets comme des ombrelles. Ces régions l’utilisent traditionnellement et depuis des décennies comme boisson (d’où la dénomination de « thé du Labrador »), comme épice pour aromatiser les plats, mais elle est surtout réputée comme plante médicinale puissante pour soigner de nombreux troubles comme les insomnies, la dépression, les maux de tête, et certaines infections virales et parasitaires.

Propriétés de l’huile essentielle de thé du Labrador :

L’huile essentielle de thé du labrador est un antibactérien et un antiseptique puissant. Elle est également antispasmodique et agit sur la décongestion des voies respiratoires. Elle est utilisée aussi dans le traitement des maladies et séquelles hépatiques, sur les troubles intestinaux, les indigestions, les diarrhées et l’aérophagie. Agissant sur le métabolisme général, on l’utilise également dans le traitement des déséquilibres de la thyroïde et de la douleur comme les maux de tête. Anti-inflammatoire, elle calme également les allergies et serait indiquée pour soigner les maladies transmises par les insectes comme les moustiques et tiques, elle aurait aussi soigné la lèpre et la gale. L’huile essentielle de thé du labrador fait aussi merveille sur la sphère émotionnelle : Elle est indiquée pour soigner la dépression, elle soulage l’anxiété et la nervosité, la fatigue mentale et l’asthénie. Elle développe l’éveil de soi, débloque les contrariétés et les blocages psychologiques. On lui connait également des vertus puissantes pour traiter les insomnies. Enfin, des études seraient en cours d’analyse sur sa potentialité à soigner certaines tumeurs.

Précautions d’emploi de l’huile essentielle de thé du labrador :

L’huile essentielle de thé du labrador est potentiellement dangereuse. On la déconseille bien entendu aux femmes enceintes ou en cours d’allaitement, ainsi qu’aux enfants de moins de 6 ans. Elle est également déconseillée aux personnes sous traitement anticoagulant. A forte dose, elle peut provoquer des troubles digestifs comme des diarrhées, elle peut aussi s’avérer stupéfiante. En règle générale, cette huile essentielle est à utiliser sur prescription médicale uniquement.

Continuez votre lecture, consultez l’index des huiles essentielles de A à Z, ou l’index des huiles essentielles par maux.

Mise en garde : Cette fiche ne constitue en aucun cas un manuel d’exécution ni une référence médicale, et ne peut remplacer l’expérience et le savoir-faire d’un professionnel. En cas de pathologie lourde ou chronique, traitement parallèle, allergies, enfant en bas âge, personnes âgées ou grossesse, veuillez consulter un spécialiste avant toute utilisation d’une huile essentielle, quelle qu’elle soit. Le site aromatherapie-huiles-essentielles.com décline toute responsabilité en cas d’accident survenu à quiconque aurait pratiqué l’automédication basée sur les informations issue de ce site.

Lire la suite

Posté dans Huiles essentielles A à Z avec Aucun commentaire »

L’hydrolat de cyprès

24 septembre, 2011 par huiles essentielles

 

Article original écrit par Marie-Laure Babelon pour le site www.aromatherapie-huiles-essentielles.com

Tout comme son huile essentielle, mais en version plus douce, l’hydrolat de cyprès est réputé pour assainir et fortifier les veines et la pression sanguine. Il agit très efficacement pour soulager les  varices et les hémorroïdes, ainsi que la couperose.

Diurétique, il favorise également l’évacuation des toxines et prévient les infections urinaires et la rétention d’eau.

Par ses pouvoirs astringents, équilibrants et raffermissants, l’hydrolat de cyprès est très intéressant aussi pour la beauté : Il resserre les pores de la peau, tonifie les tissus, et régule le sébum en excès. Il est très efficace pour traiter les peaux grasses et acnéiques, ainsi que pour la cellulite.

Il calme aussi les démangeaisons du cuir chevelu et fortifie les cheveux dévitalisés.

Sur le plan émotionnel, l’hydrolat de cyprès favorise la concentration, la force de caractère, la croyance en soi et la prise de décision. Il aide à canaliser les excès émotionnels.

Utilisé pur en lotion, par voie interne dilué dans un peu d’eau, en diffusion dans la maison, l’hydrolat de cyprès est un concentré de bienfaits pour la santé, la beauté, et le bien être !



27/12/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour